• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Si les murs pouvaient parler...

Si les murs pouvaient parler... - Margaret Nixon

Après le départ de notre fille pour l'Université, mon mari Colin et moi avons décidé de redécorer notre maison. Rien n'avait vraiment changé depuis que nous l'avion acheté, il y avait presque 20 ans et il était grand temps de lui redonner un air de jeunesse.

Nous avons commencé par changer le papier peint dans notre chambre et dans celle de notre fille. L'un des amis de Colin, Patrick, a proposé de nous aider, car il venait de changer la tapisserie dans la chambre de son fils et il avait encore beaucoup de colle disponible. Nous avons bien sûr accepté son offre et la fin de semaine suivante, nous nous sommes tous mis à l'œuvre. À trois, c'est allé vite et le dimanche soir, nous avions fini de remplacer le papier peint dans les deux chambres. C'était comme si nous avions deux nouvelles pièces !

Quelques semaines plus tard, j'ai commencé à avoir mal à la tête et à me sentir fatiguée sans raison, ce qui ne m'arrive presque jamais. Au bout de quelques jours, j'en ai parlé à mon mari et il était très étonné, car j'étais toujours très active. Il se trouvait que nous devions partir en vacances pour deux semaines et j'avais peur de ne pas pouvoir en profiter. Au contraire, deux jours après notre arrivée, je n'avais plus de maux de tête et j'étais de nouveau en pleine forme. Mais dès notre retour, la migraine a repris. Colin et moi avons donc compris que ça provenait de notre maison et nous avons immédiatement pensé au nouveau papier peint, car mes maux de tête et ma fatigue avaient commencé juste après l'avoir posé.

Pour en être certains, nous avons décidé de faire appel à des professionnels. J'avais en effet lu dans un magasine de santé que le test qualite de l air  d'une maison pouvait aider à découvrir des toxines cachées dont on ignorait l'existence. Mon mari et moi pensions que ces toxines provenaient du papier, mais les tests professionnels ont révélé que le problème se situait au niveau de la colle que nous avions utilisée sur les murs. Nous étions tous les deux très surpris, mais les résultats des tests étaient très clairs. Nous avons bien sûr changé le papier peint une seconde fois, en utilisant cette fois un type de colle recommandé par les spécialistes de la décoration et après quelques jours, j'étais à nouveau en pleine forme. Nous avons alors contacté Patrick pour l'informer que cette colle était toxique et il n'a pas hésité à changer la tapisserie dans la chambre de son fils, pour ne pas risquer la santé de sa famille.

Comme quoi, le danger peut se trouver où l'on s'y attend le moins !

 

The author:

author

Je suis une vraie fille, j’A-D-O-R-E le design, la mode et le maquillage : ce blogue en est donc évidemment teinté. Parce que maintenant - quoi de mieux que le Web pour s’inspirer. C’est donc pourquoi j’ai pris la décision d’ouvrir ce blogue et de proposer ma vision des choses à mon lectorat. En plus de ces passions, j’ai un penchant pour les beaux animaux, les bons restaurant et les thés verts latté. J’aime la vie et les belles choses. Et toi?